Parti de gauche: Gouverner face aux banques

Le 12 juin 2010 à Bagnolet, le Parti de Gauche a organisé un Forum national de réflexion sur les politiques publiques à mener face aux banques.

Pour moi c’est l’alpha d’une politique de gauche raisonnable.

Propositions

du PG sur ce thème

Jacques Généreux

François Morin

Bernard Cassen

Dominique Plihon

Raquel Garrido

Laurent Cordonnier

Christophe Ramaux

Jean-Luc Mélenchon

Share

Mélenchon vs Attali – arrêt sur image

5 juin 2010, sur la dette et comment s’en sortir.

Share

Mélenchon rencontre des blogueurs (janvier 2010)

A l’initiative de Jacques Rosselin de Vendredi.info, plusieurs blogueurs (Laure, Ronald, RichardTrois, David Doucet, Seb Musset, Vogelsong et Dedalus ) ont rencontré Jean-Luc Mélenchon.

Share

J.-L. Mélenchon vs M. Touati, Arrêt sur images, le 30 avril 2010

Débat entre Touati et Mélenchon sur Arrêt sur images, le 30 avril 2010. Il y est surtout question de la Grèce, de la dette, des retraites, …

Share

Mélenchon sur France Culture (23 janvier 2010).

Mélenchon sur France Culture (23 janvier 2010).

Share

Voile, gauche et république

Sur les affaires de voiles (à l’école ou intégrale) il me semble (après de longues discussions)  que les gens de gauches sont divisés pour de bonnes raisons (ie il ya des arguments forts des deux côtés, même s’ils se transforment parfois en noms d’oiseaux).

* La position que je vais appeller républicaine essaye de voir si le voile intégrale (ou le voile à l’école), après avoir laïcisé la question est acceptable dans une république. JLM et Caroline Fourest sont sur ce genre de position (au passage ils sont d’accord pour l’école et pas d’accord pour le voile intégrale) .

*La position contextuelle (je ne sais pas si le terme est le meilleur), qui pointe avec justesse le contexte pourris du débat actuel, et souligne tout aussi justement que la position républicaine conduit à exercer une violence symbolique supplémentaire sur certaines populations défavorisées (en lien avec le colonialisme qui plus est). Ceci est renforcé par une conclusion (de loin ) similaire des républicains avec les gens de doites, voir d’extrême droite.

Bien sûr les républicains sont conscients du rapport de forces et des « alliés » néfastes qu’ils peuvent avoir, il me semble que la solution qu’il trouvent est alors de décontextualiser et de recontextualisé, c’est à dire de former par exemple un paquet laïque qui permet de fait de viser plusieurs religieux et de se séparer de la droite chrétienne (qui n’a bien sûr pas envie que l’on touche à l’Alsace). Pour le cas du voile à l’école, la recontextualisation aurais été un renforcement massif de l’école publique et revenir sur les subventions du privé (majoritairement catholique de fait).

Je pense que la question de la liberté est une fausse question (ici), la liberté ce n’est pas le droit de faire n’importe quoi, et ça ne l’a jamais été  (conceptuellement), donc le principe même d’une loi n’est pas vraiment un problème et pour aller plus loin la limite du context et des forces en présence est qu’elle n’offre pas de perspective politique (la laicité positive? Un modèle anglo-saxon? Le canada est souvent vanté, mais il faut aussi rappeller que Dieu et la loi sont au fondement de sa constitution. Un peu vilain pour les athées ou polythéistes divers.).

Après la question politique c’est, en imagineant être député:

*si  on est majoritaire, la position républicaine ne pose pas de problème parce que l’on peut faire le paquet que l’on veut (et en plus le climat politique serait très différent). La position républicaine est d’ailleur de raisonner comme si on était majoritaire.

*Si on est minoritaire (la situation actuelle), comment voter? Si la loi est mal fagotée (non laïque par exemple), on peut voter contre. Mais si elle est plutot bien faite (mais sans le paquet bien sûr, faut pas rêver) et que dans un autre contexte on la voterait, faut-il voter pour, contre, s’abstenir?

Je ne tranche pas, mais une position intéressante serait de dire que la loi est bonne mais de voter contre et de le dire  en pointant le contexte médiatico-politique et le fait qu’elle est insuffisante si l’on cherche à promouvoir la laïcité ou l’idée de l’école publique. Pour cette dernière, on peut par exemple dire que sans renforcemment de l’école publique, la loi sur le voile conduit à renforcer le privé (ce qui est un objectif majeur de la droite).

Jean-Luc Mélenchon discute avec le PCF (nov 2007)

Jean-Luc Mélenchon à Lyon 19/11/07

Il présente l’analyse politique qui aboutira finalement au PG et au front de gauche. Il y a un point remarquable : c’est la perspicacité de l’analyse économique, la  question dans ce système économique est de savoir pas si mais quand la crise arrive et il parle ainsi  en novembre 2007 et évoque les subprimes.

Si la pertinence d’une analyse a du poids, alors celle-ci n’en manque pas.