Navire night, séquence 1: Sarkozy & le nationalisme français; immigration & hospitalité

Navire night de l’université Lyon 2, le 8-9 avril 2009:

Séquence1

Sarah AL MATARY, ENS-LSH Lyon, Lettre : Anti-intellectualisme et identité nationale: les racines du discours sarkozien sur l’éducation
Spyros FRANGUIADAKIS, Université Lyon 2, faculté d’Anthropologie et de Sociologie/Modys-CNRS
Publicités

Navire night de l’université Lyon 2, le 8-9 avril 2009 – ouverture

Ouverture de la nuit

Accueil par un représentant de la présidence puis Bruno GELAS (Ancien Président de l’Université Lumière Lyon 2) et Hugues DE CHANAY, Marion fONTANA, Agnès fONTVIEILLE-CORDANI, Valérian GUILLIER, Hervé MICOLET Anne-Marie MORTIER (Université Lumière Lyon 2)

Les ateliers du projet

Les ateliers forums du projet, organisés par le front de gauche en octobre 2009. Je n’ai le contenu que de trois ateliers, mais il y a déjà là pas mal de matière.

Pour un nouveau mode de développement

Introduction de Pierre DHARREVILLE


Télécharger

Atelier : Décroissance ou exigence d’un nouveau modèle productif ?


Télécharger

Atelier : Crise énergétique, réchauffement climatique : Quelles réponses ?


Télécharger

Atelier : Entreprendre autrement avec l’économie sociale et solidaire


Télécharger

Atelier : Produire autrement pour nourrir la planète


Télécharger

Démocratie

Atelier : Une autre réforme des collectivités !


Télécharger

Atelier : Droits et Libertés !


Télécharger

Atelier : Démocratie participative – Atelier : Démocratie sociale


Télécharger

Éducation, formation et recherche

Atelier : La transmission des savoirs – La production des savoirs


Télécharger

François Hollande, social démocrate décomplexé…

François Hollande, à France inter. Rappelons que son think tank propose dee s’inspirer du système éducatif américain…

« Est-ce que c’est normal que cela soit là encore les classes moyennes et les classes populaires qui payent les études…

-faire payer les plus riches?

-Non! Cela veut dire que celui qui a été dans l’université, il a une dette à l’égard de la société… »


Voir la vidéo à partir de 11min15. On peut noter aussi qu’un peu avant, il affirme son attachement au principe de la concurence, à l’Europe de la concurence, et qu’il centre son propos sur la dette…

Autrement dis, sa rénovation idéologique se fait dans l’affirmation du cadre néolibéral au sens le plus classique du terme, avec un peu de social par dessus: il est donc  (social)-démocrate…

Pour creuser un peu ce qu’il y a derrière cette idée, vous pouvez consulter ce post (edit: je remet la vidéo ci dessous) et regarder la vidéo à partir de la minute 54 et conclure: on n’a même pas besoin de Sarkozy lorsque l’on a François Hollande …

(vous pouvez en profiter pour regarder l’intégralité de la vidéo, car elle le vaut bien.)

Vous pouvez consulter aussi ce post (un peu ancien) de Jean-Luc Mélenchon sur le sujet de l’université, et c’est en effet ici, à mon sens qu’il y a une démarcation idéologique forte: ceux qui sont pour le principe de l’autonomie financière des universités et donc pour un marché de la connaissance, et donc aussi pour considérer in fine l’étudiant comme un client (qui a alors une dette et doit payer le prestataire de service concerné), et ceux qui considérent que le savoir est un domaine qui a sa propre logique (autonome, notamment des intérêts de l’entreprise) et qui n’est pas la même que celle du monde financier (rentabilité, profit, capital humain, …).

Lucien Sfez – L’utopie de la santé parfaite

L’utopie de la santé parfaite

Lucien Sfez (univ. Paris I), le 18 juin 2002 à l’ENS.

Lucien Sfez rend compte dans sa conférence de l’enquête qu’il a menée aux Etats-Unis, en Europe et au Japon sur l’utopie de la santé parfaite. Très intéressant sur les rapports entre szcience (et plus précisément les discours marketing autour de la science)  et société, ici centrés sur la biologie et la médecine

lien

Université, politique et économie

Les enjeux du financement de l’enseignement et de la recherche par Annie Vinokur, Professeur émérite d’économie, Université Paris X. Cette conférene met en évidence les liens entre les besoins de l’économie et l’éducation.

lien

Et le film université le grand soir,  s’intéressant à l’historique récent de la situation en France.

lien

Du processus de Bologne à la L.R.U, une catastrophe annoncée

Sur l’autonomie des universités, l’idéologie associée, et la manière dont elle s’est imposée en Europe.

Une conférence de Geneviève Azam, Enseignante-Chercheure et membre du conseil scientifique d’Attac.